Blog

Le père Noël, cet imposteur !

Alors que j’attendais Christel dans la voiture pendant qu’elle faisait les courses dans une grande surface … mon regard fût attiré par une grande affiche publicitaire.

Elle représentait le « père Noël » distribuant des chèques cadeaux.

Tout sur l’affiche inspirait la confiance et la sérénité.

Un père Noël vêtu d’un confortable habit rouge donnant une sensation de chaleur, barbe blanche, bien coiffé, sourire aux lèvres et joues rebondies légèrement rosées, mains tendues remplies de chèques cadeaux …

Les publicitaires avaient fait du bon travail en réussissant à nous faire ressentir autant d’émotions, en une seule image.

Je regardais ce père Noël, vedette des fêtes de fin d’année. Image de bonté, de joie, et de générosité. Lui qui fait rêver les petits comme les grands. Ayant l’air tellement heureux de nous offrir tous ces cadeaux.

Normal, il ne paye rien !

Il ne possède rien et ne paye rien ! Il est une illusion, une fable racontée aux enfants.

Un être fantastique aux multiples capacités qui, de manière troublante, nous rappelle certains des attributs de Dieu lui-même.

Jugez par vous même:

– le Père Noël vit dans un endroit caché, secret, connu de lui seul et de quelques privilégiés. Cet endroit féérique, qui nous rappelle un peu le ciel avec le blanc immaculé de la neige à perte de vue.

– Il a, à son service, une armée de petits lutins dévoués à sa personne et à la mission de préparation des cadeaux

– Il est immortel

– Il dispose de moyens quasi illimités en matière de déplacement (temporel) d’un bout à l’autre du monde

– Il fait des miracles (les fameux miracles de Noël)

– Il est le “Père” de chacun et chacune

– Il entre dans la demeure de tous ceux qui l’y accueille

– Il connaît nos coeurs, il juge si nous avons été sages, ou pas, et si nous méritons un cadeau.

– Il possède des animaux aux pouvoirs magiques (celui de voler)

Si on remonte aux origines, chacun dira que le 25 décembre était jour de fête païenne qui fût arraché à l’ancienne religion pour être changé en jour de célébration pour les chrétiens. Nous aurions en quelque sorte, “volé” Noël aux païens.

En cette période de Noël, nous, disciples de Christ, nous rappelons et célébrons la naissance de Jésus et l’accomplissement de la promesse de réconciliation de Dieu.

Mais cela n’est pas du goût de notre adversaire! Celui-ci ne supportant pas ces témoignages d’amour envers Dieu.

C’est ainsi qu’au fil du temps, par diverses ruses, l’esprit de Noël est entré dans nos demeures.

S’insinuant, progressivement mais efficacement, au sein même de la famille de Dieu.

Cet “esprit” de Noël dont tout le monde parle est en réalité une façade qui cache, en son sein, l’idolâtrie et l’avidité d’une société de consommation de plus en plus puissante. Au dehors, elle paraît bienveillante et généreuse: facilités de paiements, promotions alléchantes, promesses de bonheur,…

Alors qu’en parallèle, nous préparons nos cœurs et ravivons le souvenir qu’évoque la naissance du Christ. L’industrie de la consommation, tapie dans l’ombre, revêt son plus beau costume bordeaux et son sourire rassurant de “papa”. Allant jusqu’à détourner la Parole de Dieu qui nous rappelle qu’il y a plus de bonheur à offrir qu’à recevoir!

Une course imaginaire, s’amorce alors, à laquelle il est difficile d’échapper. Un nouvel objectif se dessine sous nos yeux: le sapin et ses décorations, les cadeaux aux milles couleurs et la table abondamment recouverte de mets délicieux avec en musique de fond, Mariah Carey, du matin au soir nous rappelant que tout ce qu’elle veut pour Noël c’est nous!!

Ne vous méprenez pas, je ne suis pas contre l’échange de cadeaux, de repas familiaux et de décorations festives.

Je m’interroge, par contre, sur le comportement que l’esprit de Noël peut induire chez certaine personne. Agressivité au volant, dans les magasins, etc. Dépenses irréfléchies aux conséquences financières désastreuses à long terme, surconsommation d’alcool mettant en danger la vie d’autrui,…

Ces personnes là semblent plus être victimes de possession, qu’imprègnées par un esprit censé les rendre, à l’image de ce fameux Père Noël, généreux, aimables et heureux!

Heureusement, je rencontre aussi en cette période, nombre de personnes dont le coeur est largement ouvert à recevoir la Parole de Dieu. Des personnes qui se rappellent que Noël n’est pas qu’une histoire de consommation. Qui profitent de ces instants pour se rapprocher, pour partager et parfois aussi pour pardonner.

De cette manière elles se font le porte parole, parfois sans même le savoir, non pas de l’esprit de Noël mais de l’Esprit de Dieu.

C’est alors que les fameux miracles de Noël se produisent. Quand l’Esprit de Dieu est au milieu de sa création et que le coeur de l’homme, l’accueille et le laisse s’exprimer.

Quand le plus important, c’est l’amour et le partage de cet amour. Car en cette période de Noël Dieu se rappelle, une fois de plus, à cette création qu’il aime par-dessus tout. Noël c’est le ciel qui vient à la rencontre de la terre. C’est Dieu qui s’incarne et marche avec ses enfants.

A nous de saisir cette occasion et faire de chaque jour de notre vie; Noël!

L’esprit de Noël ne dure qu’un temps, l’Esprit de Dieu, lui, dure à toujours!

 

Harry et Christel

Commentaires fermés sur Le père Noël, cet imposteur !